vinniemoore_largeVinnie Moore mène donc ses deux carrières de front : celle de guitariste d'UFO et celle de guitariste solo, dont la musique complait surtout les amateurs de guitare. On sait que Vinnie Moore – un individu extrêmement créatif et talentueux – est devenu quasiment le principal compositeur d'UFO, Phil Mogg se contentant de donner les grandes lignes musicales de chaque album. A priori les ressources créatives du guitariste musicien sont loin d'être taries puisque celui-ci continue de composer des albums solos de qualité.

Certes le niveau des premiers disques de Vinnie Moore n'est sans doute plus atteint depuis The Maze (1999). Depuis ce dernier album, Vinnie Moore n'a plus enchaîné de grands disques instrumentaux, même si To The Core ou Defying Gravity restent incontestablement de très bons disques. On rangera Aerial Visions dans cette seconde division (de luxe !) des disques de Vinnie Moore. Du très bon Vinnie Moore donc, mais nullement du très grand.

Aerial Vision intéressera tout particulièrement car sa structure est spécifique : on trouvera dans une première partie du disque un grosse influence boogie et blues. Du groovy « Mustang's Shuffle » jusqu'à la reprise de « La Grange » de ZZ top, Vinnie Moore défriche des terres qu'il n'avait qu'arpentées que sur Out Of Nowhere. La guitare de Moore se fait ici feulante ou grinçante, tout en conservant un sens mélodique constitutive de sa personnalité. Rien de bien néo-classique donc, mais une musique qui déborde d'une chaleur presque incandescante. 

La deuxième partie s'ouvre par le lent et mélodique « Looking Back » avant de nous emmener vers des titres plus inspirés du hard rock progressif et subtilement néoclassique de l'époque de The Maze et Defying Gravity. Les compositions sont plus variées, intégrant plus de ruptures et s'étirent sur des durées plus longues notamment la très riche « The Dark Dream » et surtout, en clôture « A Million Miles Gone ». Le son de la guitare de Vinnie Moore est toujours aussi superbe et chaque partie – qu'il s'agisse des thèmes ou des solos – est lumineuse. Si l'on retrouve bien quelques moments très techniques, comme toujours chez Moore, il sont parfaitement intégrés dans la trame musicale globale. Le point d'orgue est évidemment le long crescendo structurant « A Million Miles Gones » avec ses parties en legato de folies puis en aller-retour pour le final.

À la clôture d'un disque qui mérite plusieurs écoutes évidemment et dont la deuxième partie n'est pas immédiate, on se dira que si Aerial Visions n'est pas du niveau d'un Mind's Eyes ou d'un Meltdown, bien des musiciens aimeraient pouvoir accoucher d'une musique d'une qualité telle. En solo et en groupe, la carrière de Vinnie Moore reste donc encore et toujours un sans-faute. Espérons que cela continue ainsi.

Baptiste (8/10)

 

Mind's Eye Music / 2015

Tracklist : 1. Mustang Shuffle 2. Now's the Time 3. Faith 4. Slam 5. La Grange 6. Looking Back 7. Aerial Vision 8. The Dark Dream 9. Calling Out 10. A Million Miles Gone