Que faire quand votre groupe est en perte de vitesse, sans nouvel album (Novum Initium en 2013) depuis plus de quatre ans et sans dynamisme collectif ? Autant essayer de rallumer la flamme en faisant appel à un glorieux passé histoire de rappeler que son groupe bouge (encore) un peu. C’est la stratégie adoptée par Rolan Grapow et ses camarades de MASTERPLAN avec un PumpKings consistant en une série de reprises de chansons composées par le guitariste allemand pour HELLOWEEN.

Ce disque retrace la période de Pink Bubbles Go Ape (1991) à The Dark Ride (2000) et fait l’effet d’une patchwork nostalgique. Grapow a su apporter sa contribution à l’édifice HELLOWEEN mais à quelques exceptions près, il n’a pas été le compositeur ni le plus doué ni le plus prolifique des power métalleux allemands. Et le voir presque vingt ans plus tard devoir retaper dans ses archives pour avoir une actualité avec MASTERPLAN a de quoi rendre triste.

Dans le détail, tout un chacun prendra du plaisir à réécouter certains de ces titres. Sans conteste, la petite merveille de Grapow dans HELLOWEEN reste « The Time Of The Oath », un long titre à la fois puissant et majestueux. Comme toutes les chansons de PumpKings, cette version est très très très fidèle à l’originale avec quelques nappes de claviers en plus peut-être ici et là. Le guitariste annonce avoir durcit le ton sur ces chansons mais ce n’est pas évident partout. Andi Deris a bien des détracteurs et il est intéressant de comparer sa prestation avec elle de Rick Altzi qui officie ici. Ce dernier reste un professionnel accompli et il offre ici une solide prestation. Deris met plus de cœur et de conviction dans son chant mais cette version 2017 est loin d’être ridicule. « The Dark Ride » reste une autre pépite de Grapow et prend naturellement sa place sur ce disque. L’intro s’avère être très légèrement modifiée (avec le All aboard de « Crazy Train » d’Ozzy Osbourne en bonus). Encore une fois Altzi fait le boulot mais son chant plus grave et monotone tranche avec la patte Deris.

A part ces deux joyaux, le reste est déjà beaucoup moins intéressant et ne figure pas dans les inoubliables d’HELLOWEEN. « Mr Ego », « The Chance » et « Escalation 666 » tirent leur épingle du jeu quand même mais ne resteront quand même pas dans les annales. Les reprises sont très fidèles et peinent à apporter une valeur ajoutée évidente. C’est sans doute un peu plus lourd ici et là mais pas de quoi casser trois pattes à un canard.

MASTERPLAN et son leader Roland Grapow ont d’évidence perdu le feu sacré créatif. Ses activités de production doivent lui suffire tant l’envie de sortir un nouvel album du groupe semble ne pas exister. Les heures lumineuses et prometteuses avec Jorn Lande semblent lointaines à présent et l’avenir du groupe s’inscrit en pointillé. Pumpkins apparaît être un recyclage sans grand intérêt et ne passionnera ni les fans de MASTERPLAN ni ceux d’HELLOWEEN. Un joli gâchis.

Oshyrya (05/10)

 

Site Officiel
Facebook Officiel

 

AFM Records / 2017
Tracklist (63:25 mn) 01. The Chance 02. Someone’s Crying 03. Mankind 04. Step Out Of Hell 05. Mr. Ego 06. Still We Go 07. Escalation 666 08. The Time Of The Oath 09. Music 10. The Dark Ride 11. Take Me Home