accept-FINAL-3-flat-OIL1Accept a retrouvé une nouvelle jeunesse depuis le départ définitif d'Udo Dirkschneider et l'entrée comme nouveau chanteur de Mark Tornillo. À un rythme relativement soutenu les album se succèdent et donc, deux ans après le réussi Stalingrad, voici un nouvel opus. Le guitariste Wolf Hoffmann et le bassiste Peter Baltes semblent donc très en verve en terme d'inspiration. Mettons d'emblée les choses au clair : je suis un vieux fan d'Accept, capable d'apprécier même l'époque Eat The Heat. C'est dire que je confesse que j'ai beaucoup de complaisance pour la musique que produisent les Teutons depuis plus de trois décennies.

Ce Blind Rage avait donc des chances de me plaire et ce d'autant plus qu'il ne propose aucune nouveauté significative. Moins rapide que Blood Of The Nations (2011), il adopte plutôt le rythme de croisière du très équilibré Stalingrad, avec une alternance de titres rapides (l'excellent « Trail Of Tears » ou « Final Frontier ») et de morceaux plus mid-tempos, les derniers étant toutefois majoritaires. Tout juste déplorera-t-on la rareté de morceaux plus mélodiques et strictement hard rock comme en recelait tant le mythique Metal Heart. Mais peut-être n'est-ce plus franchement au goût du jour ? C'est dommage car le disque y aurait gagné en variété et en accroche, comme le démontre la qualité du titre le plus mélodique de l'album, « Wanna Be Free ». 

Blind Rage reste toutefois bon, notamment grâce à la créativité de Wolf Hoffmann : aussi prolixes d'excellents solos – certes très composés mais fichtrement accrocheurs – que de riff puissants (« Stampede »), il est plus que jamais le pilier du groupe. Les fans nostalgques goûteront donc encore une fois avec plaisir les citations de thèmes issus de la musique classique (ici Edvard Grieg sur « Final Journey »). Ils regretteront un peu que Mark Tornillo joue avant tout le rôle d'interprète des compositions du duo Hoffmann/Baltes, mais les chœurs virils habituels du groupe étant là « Dying Breed », ils ne bouderont pas leur plaisir. L'essentiel est donc assuré.

Baptiste (7/10)

 

Site officiel 

Nuclear Blast / 2014

Tracklist : 1. Stampede 2. Dying Breed 3. Dark Side Of My Heart 4. Fall Of The Empire 5. Trail Of Tears 6. Wanna Be Free 7. 200 Years 8. Bloodbath Mastermind 9. From The Ashes We Rise 10. The Curse 11. Final Journey