Depuis quelques années, l’Écossais Andy Marshall fait parler de lui. Son projet principal, Saor, a participé au renouveau du black/folk. Les quatre albums de ce projet, qui se traduit en gaélique par « libre », se sont avérés indispensables, et ce grâce à une identité forte. Mais le bonhomme dévoile un côté plus sombre qui s’exprime avec son second projet Fuath (soit « haine » toujours en gaélique) qui ici sort son second opus.

Épique, fielleux et violent, « Prophecies » nous embarque dans une cavalcade avec les Nazguls au milieu du Mordor. Avec ses riffs à la Nachtmystium, son ambiance délétère et un chant respirant la malfaisance par tous les pores, ce premier long morceau annonce avec talent la suite des évènements. C’est sans appel : le mal régnera tout au long des cinq compositions.

« The pyre » continue sur cette lancée. Grâce à un riff obsédant et une atmosphère qui accompagne l’auditeur au cœur d’un maëlstrom obscur dans lequel il se noie avec délectation, ce second morceau rafle une fois de plus la mise.

Les superbes « Into the forest of shadows » et « Endless winter » ne font que confirmer cette bonne impression générale. Fuath est black-metal de la première jusqu’à la dernière note. Il suinte cet esprit malfaisant que ce soit dans l’interprétation ou dans l’ambiance proposée. On en revient au final à une évocation respectueuse des grands anciens (Darkthrone, Burzum entre autres) ; mais c’est sans compter une personnalité dense qui s’affirme au fil de l’album.

Marshall maîtrise bien son sujet ; il le prouve tout au long des ces quarante et une minutes de pure haine. Ce second album impressionne de bout en bout et affirme la position dominante de ce talentueux multi-instrumentiste dans le milieu du « vrai » black-metal.

Nico (8,5/10)

Site Officiel : https://fuath.bandcamp.com/

Season Of Mist /2021

1. Prophecies 2. The Pyre 3. Into the Forest of Shadows 4. Essence 5. Endless Winter