Archive for the ‘ Interviews ’ Category

Le vingt-neuf Septembre prochain aura lieu, à Vallet, la dix-septième édition du Muscadeath. En deux temps/trois mouvements, nous nous sommes empressés d’aller interviewer Ben, organisateur de l’évènement.

Salut Ben, entrons rapidement dans le vif du sujet. ENFIN, Agressor figure à l’affiche du Muscadeath ! On peut considérer cela comme un aboutissement, non ? Raconte-nous pourquoi ce n’est QUE maintenant que le groupe d’Alex Colin Tocquaine se retrouve dans la sélection de cette année.

Salut Nicolas ! Effectivement, Agressor était quasiment le seul groupe des pionniers du Metal français à ne pas être venu au Muscadeath. Une absence qui s’explique par des aléas : dispo du groupe, programmation, etc.. Il fallait trouver l’affiche dans laquelle Agressor aurait toute sa place et surtout sans redondance avec les autres groupes. Cette année, ça colle parfaitement dans le sens où Agressor et son thrash/death old-school, est le seul à proposer ce style en haut de l’affiche.
On peut donc dire que leur présence cette année est comme un aboutissement dans le sens où tous les grands noms du death thrash français seront passés au Muscadeath.

Les têtes d’affiche du festival sont généralement des groupes « classiques » du genre. Cette année, Benediction tient le haut du pavé. Question que je te pose tous les ans : comment fait-on pour avoir un tel groupe à l’affiche du Muscadeath ? Étant donné qu’il se fait assez rare…

Déjà parce que nous apprécions Benediction, les pionniers du style ! Et surtout, on ne les voit plus dans des salles mais uniquement en festival. Voilà, nous avons pensé à eux et nous avons tout fait pour les faire venir au Muscadeath! Nous avons de nouveau travaillé avec Fred de Garmonbozia, tourneur qui a de très bons groupes en la matière.

Concernant Benediction, étant donné que Dave Hunt est au chant, n’y aurait-il pas eu moyen de s’arranger pour avoir une affiche avec Anaal Nathrakh ?

A vrai dire, je n’y ai pas pensé ! Après, avoir deux fois le même chanteur dans une soirée, je ne suis pas trop fan même si les styles sont complètement différents. Je préfère aussi garder les places pour les groupes qui sont sur nos listes de souhaits et Anaal Nathrakh n’y est pas encore.

Cette année, la programmation est encore très variée. On rajoute cette fois du grind (SDC), du death avec Saxo (Wild), des vieux de la vieille (Agressor, Benediction) et du slamming death metal. Je vais faire le vieux con, mais qu’est-ce que c’est le slamming death metal ?

Oui, nous essayons de varier les plaisirs tout en restant sur notre style de prédilection, le death-metal ! Le slamming death-metal est un sous-genre du brutal death que j’écoute depuis quelques années déjà. C’est assez simple avec des mosh part et des voix ultra gutturales.
Je pense que c’est vraiment à découvrir et c’est pourquoi nous avons fait le choix de prendre directement une des références du style avec les Portugais d’Analepsy.

Parlons de la précédente édition. Avez-vous rempli tous vos objectifs ? Le public augmente t’il au fil des années ?

On a rempli nos objectifs l’an dernier et je dirais même mieux que l’année précédente ! Nous avons fait 520 entrées, et il nous en fallait 500 pour être à l’équilibre, donc l’objectif a bien été rempli. La fréquentation augmente d’année en année, ce qui est carrément cool, car nous pouvons investir un peu plus à chaque édition et avoir de belles têtes d’affiche.

Cette année, pas mal de festivals, tout genres confondus, se plaignent du manque de soutien de l’Etat ou des subventions qui baissent. Quel est le point de vue du Muscadeath par rapport à tout cela ?

Alors pour nous c’est très simple, nous ne demandons aucune subvention, hormis celle de la mairie qui consiste à avoir une réduction sur le prix de la salle. Cette réduction est accordée d’ailleurs à n’importe quelle association valletaise. Donc ça ne change rien pour nous.

Le Muscadeath a lieu le même jour que le concert de Wardruna au Château des ducs de Bretagne. Tu n’as pas peur qu’une partie du public préfère assister au concert des Norvégiens ?

Quand nous avons appris ça, je dois dire qu’on s’est dit « cette année ça va être très chaud !! » Après, on espère quand même avoir notre public habituel ; certaines personnes viendront aussi après le concert de Wardruna qui ne doit pas finir trop tard, et il n’y a que 20 minutes de route.

As-tu déjà des idées pour l’année prochaine, et surtout pour les 20 ans qui se profilent doucement, mais sûrement ?

Avant de savoir ce que l’on fait pour 2019 on va attendre sagement que cette édition 2018 se passe.
En fonction des retours on verra pour de nouveau programmer du lourd, bien sûr !! Nous avons notre liste de combos en prévision… Pour la 20eme édition, pas de projet pour le moment, quelques idées mais rien de décidé. Chaque année est une remise en question totale.

En tout cas, merci à toi pour ton soutien et rendez-vous à tous le 29 septembre pour le Muscadeath XVII.

Merci à Ben pour sa disponibilité et ses réponses. Pour plus d’info sur le Muscadeath, il suffit de cliquer ici.

Nico.

 

 

 

Site Officiel
Facebook Officiel

 

 

Chronique d’Helix (à venir)

 

 

 

 

 

Site Officiel
Facebook Officiel

 

 

Chronique de Before It Was Cool (EP) (à venir)