Archive for the ‘ DVDs metal ’ Category

Live at Wacken 2013

oshy_03082014_WackeQuoi de mieux en ce week-end du festival Wacken 2014 de parler du Wacken 2013 ? Voici en effet que déboule dans les bacs le traditionnel coffret Cd/DVD commémorant l’édition de l’année précédente. Et comme d’habitude, les choses ne sont pas faites à moitié avec un coffret rassemblant un trop DVD ou Blu-ray et un double cd. Vous allez donc pouvoir assister à une partie de la prestation scénique de quarante-trois groupes pour un total de cent six chansons. Pas mal non ?

Au programme, des grands noms de la scène métal comme ALICE COOPER, NIGHTWISH, SABATON, ANNIHILATOR, ANTHRAX… un vaste melting-pot de genre à même de plaire au plus grand nombre. La prise d’image et de son est comme d’habitude tout à fait correcte et sympathique, un beau témoignage de l’ambiance et du spectacle proposé pendant ces journées dédiées au Dieu métal. L’occasion est belle également de présenter en condition live des groupes moins exposés d’habitude (SECRET SPHERE, WHITECHAPEL, CORVUS CORAX) ou avec une formation inhabituelle (SABATON avec Snowy Shaw derrière les fûts). Les fans apprécieront…. Le troisième DVD me semble être un peu moins séduisant avec des groupes moins intéressants, typiquement teutons. Grosse rigolade en perspective mais cela ne dure qu’un temps. Et puis enfin si vous cherchez une autre bonne raison d’investir dans ce coffret, garder à l’esprit que vous ferez alors une bonne cause en l’achetant : tous les groupes et labels représentés ici ont abandonné leurs royalties à la Fondation Wacken qui vise à supporter et favoriser la scène métal et hard rock partout dans la monde. UDR Records apportera aussi son obole avec un euro versé pour chaque coffret vendu.

Très agréable témoignage de l’édition 2013 du fameux festival allemand Wacken, ce coffret ravira d’abord les heureux fans présents lors de cet événement, cela leur rappellera sans doute de bon souvenir. Si vous n’avez pas pu y aller, cela apaisera votre peine. Et si vous êtes curieux, votre petit penchant malsain sera comblé.

Oshyrya (07/10)

 

Site Officiel

FaceBook Officiel

 

UDR Music / 2014

Tracklist

Disc 1: 01. Sabaton – Carolus Rex 02. Sabaton – Swedish Pagans 03. Sabaton – Primo Victoria 04. Trivium – Brave This Storm 05. Anthrax – Deathrider 06. Anthrax – Indians 07. Anthrax – Fight 'Em 'Til You Can´t 08. Annihilator – No Way Out 09. Annihilator – Set the World on fire 10. Agnostic Front – All Is Not Forgotten 11. Agnostic Front – Gotta Go 12. Agnostic Front – Take Me Back 13. DevilDriver – The Appetite 14. Soilwork – Parasite Blues 15. Soilwork – Tongues 16. Soilwork – Rise Above The Sentiment 17. Thunder – The Devil Made Me Do It 18. Thunder – Love Walked In 19. Thunder – I Love You More Than Rock 'n' Roll 20. Deep Purple – Lazy 21. Motörhead – Damage Case 22. Motörhead – Metropolis 23. Alice Cooper – Billion Dollar Babies 24. Alice Cooper – Hey Stoopid 25. Doro – Raise Your Fist In The Air 26. Doro – Rock Till Death 27. Revenge – Lingua Mortis Orchestra 28. Rage – Cleansed By Fire 29. Rage – Empty Hollow 30. Rage – Scapegoat 31. Nightwish – Storytime 32. Nightwish – Romanticide 33. Nightwish – Ghost Love Score

Disc 2: 01. Pretty Maids – Future World 02. Ugly Kid Joe – Devil's Paradise 03. Ugly Kid Joe – No One Survives 04. Ugly Kid Joe – Ace of Spades 05. Alestorm – The Sunk'n Norwegian 06. Sonata Arctica – Losing My Insanity 07. Sonata Arctica – I Have A Right 08. Sonata Arctica Don't Say A Word 09. Ihsahn – The Paranoid 10. Candlemass – Psalms For the Dead 11. Secret Sphere – Healing 12 Secret Sphere – Lie To Me 13 Secret Sphere – Wish & Steadiness 14. Mustasch – Speed Metal 15. Mustasch – Double Nature 16. Mustasch – I Hunt Alone 17. Heaven's Basement – Fire, Fire 18. Heaven's Basement – I Am Electric 19. Heartbreaking Son of a Bitch 20. Fozzy – God Pounds His Nails 21. Fozzy – Blood Happens 22. Emergency Gate – Dark Side Of The Sun 23. Emergency Gate -Gold & Glass 24. Emergency Gate – Mindfuck 25. Whitechapel – I, dementia 26. Whitechapel – Vicer Exiser 27. Whitechapel – This Is Exile 28. Ragnarok – Iron Cross – Posthumous 29. Ragnarok – Sword of Damocles 30. Ragnarok – In Nomine Satanas 31. Black Messiah – Der Ring Mit Dem Kreuz 32. Black Messiah – Windloni 33. Black Messiah – Sauflied 34. Corvus Corax – Havfru 35. Corvus Corax – Spielmannstanz 36. Corvus Corax – Twilight Of the Thundergod 37. Amorphis – Silver Bride 38. Amorphis – Narrow Path 39. Amorphis – Hopeless Days

Disc 3: 01. Legion Of The Damned – Summon All Hate Dew Scented 02. Dew Scented – Soul Poison 03. Dew Scented – Cities Of The Dead 04. Dew Scented – Storm Within 05. Dew Scented -Down Hell's Path 06. Dew Scented – Agonies 07. Rebattered – Lost in Translation 08. Hate Squad – I.Q. ZERO 09. Hate Squad – Self-Defence(Is No Offence) 10. Hate Squad – Not My God 11. Run Liberty Run – Movement 12. Run Liberty Run – Titanium 13. Null DB – Endzeit 14. Null DB – Kinder Des Zorns 15. Null DB – Freiheit 16. Serum 114 – Die Stadt Die Wir Lieben 17. Serum 114 – Vom Siegen und Verlieren 18. Serum 114 – Hängt Sie höher 19. Die Kassierer – Arsch abwischen 20. Die Kassierer – Das Schlimmste ist, wenn das Bier alle ist 21. Die Kassierer – Schnaps und Bier 22. Kamikaze Kings – Boneshaker Boogie 23. Kamikaze Kings – Boys 'n' Men 24. Alpha Tiger – Beneath the Surface 25. Alpha Tiger – Black Star Pariah 26. Chrome Molly – Cut Loose 27. Chrome Molly – Thanks for The Angst 28. Chrome Molly – Corporation Fear 29. Desperadoz – OK Corral 30. Desperadoz – My Ol´ Rebel Heart 31. Desperadoz – Hellbilly Square

heart_fanaticlive_CDHeart fait partie de ces groupes de classic rock des années 70 qui ont parfaitement négocié commercialement le tournant des années 80 à la manière d'un Styx, d'un Journey ou d'un Chicago. Le groupe des deux sœurs Ann et Nancy Wilson, après des disques de rock hard ayant déjà obtenu un vrai succès, comme Little Queen ou Dog & Butterfly, a connu la consécration dans les années 80 avec les disques multiplatines Heart (1985), Bad Animals (1987) ou Brigade (1990), dans un genre certes franchement AOR et arena rock, mais de haute tenue. Les années 90 et 2000 ont été évidemment moins fastes et les productions se sont clairsemées. Avec Red Velvet Car et le plus récent Fanatic (2012), Heart a repris du poil de la bête en remusclant son propos et en se rapprochant du son plus heavy de ses origines. 

Les lives de Heart ne manquent pas et les sœurs Wilson se doivent à chaque fois de varier le menu. Ici, pour ce DVD intitulé Fanatic Live From Caesars Colosseum, ce menu est constitué de cinq titres de Fanatic, de trois hits « rescapés » des années 80 (« What About Love », « These Dreams » et « Alone ») et de six titres, cette fois extraits des seventies : les classiques « Crazy On You », « Barracuda », « Dog And Butterfly » et tutti quanti. Si l'on recherche la période AOR de Heart, il vaut mieux s'orienter vers le plus ancien Rock The House ! Live (1991). Mais si, par contre, on apprécie le réussi Fanatic et que l'on est réceptif à toute la carrière de Heart, du musclé (« Barracuda ») en passant par l'acoustique (« Dog And Butterfly » ou « Walking Good »), on a tout lieu d'être intéressé par ce Fanatic Live From Caesars Colosseum, tout bonnement excellent. 

Heart a toujours été un bon groupe de concert, ne serait-ce que du fait du chant unique d'Ann Wilson, une des plus belles voix féminines du rock. Encore une fois, malgré les années, la chanteuse sexagénaire, chante superbement. Les puristes et les amateurs remarqueront quelques défaillances dans certaines montées dans les aigus (notamment sur « Crazy On You »), mais étant donné son âge (et ses excès passés), Ann Wilson tient parfaitement son rang. 

À ses côtés, sa guitariste (et parfois chanteuse) de sœur, Nancy, emmène un groupe parfaitement cohérent et en osmose. Les images du DVD sont particulièrement belles et l'orchestre qui intervient sur certaines ballades bien mis en valeur. Les deux sœurs Wilson rayonnent de charisme et l'on remarquera que Nancy Wilson porte tout particulièrement bien le poids des ans, ravie manifestement d'être là. Les autres musiciens sont très à l'aise, même si leur présence scénique est moins évidente ; ils ont toutefois une présence réelle lors des prises de vue. Et ils semblent bien contents d'être où ils sont.

Ainsi Heart sur scène dégage à la fois une impressionnante impression de cohésion et de professionnalisme poussé, mais aussi de chaleur et d'empathie. Cette combinaison est loin d'être facile à atteindre. Voilà bien une des raisons de prêter attention à ce nouvel live de Heart qui n'est en rien un énième enregistrement live à ranger puis à oublier.   

Baptiste (8/10)

 

Site officiel

Frontiers / 2014

Tracklist (68 :00) : 1. Fanatic  2. Heartless 3. What About Love 4. Mashallah! 5. Even It Up 6. 59 Crunch 7. Straight On 8. Dog And Butterfly 9. Walking Good 10. These Dreams 11. Alone 12. Dear Old America 13. Crazy On You 14. Barracuda

purplestrangersliveTous les efforts de Gillan et de ses siens n'arriveront jamais à faire oublier le Deep Purple Mark II. Et ce malgré les qualités indéniables d'un Now What ?! unanimement considéré comme excellent. « Deep Purple c'est avec Blackmore (et accessoirement Jon Lord) » pensent beaucoup et on ne peut pas leur donner entièrement tort. Eagle Vision l'a bien compris en commercialement ce DVD issu du concert de Sidney de la tournée de la reformation « Perfect Strangers », le 12 décembre 1984. Perfect Strangers a une bonne réputation justifiée et on sait que le groupe n'était pas encore en proie aux tensions qui allaient resortir au grand jour lors de House Of The Blue Light. L'album est d'ailleurs bien représenté dans la setlist avec quatre morceaux. L'idée était donc plutôt bonne, même si certains afficionados ont fait remarquer que d'autres dates étaient bien meilleures en Australie. 

Trois grands professionnels

L'image se ressent des conditions de l'époque et on ne peut pas franchement dire qu'elle soit superbe : les couleurs sont parfois un peu laides et le cadrage douteux. Le son est, lui, supérieur, même si on déplorera le fait que Jon Lord soit trop en retrait. C'est particulièrement dommage, notamment lors des parties à l'unisson avec Blackmore, ne serait-ce que parce que Lord joue bien ce soir. Comme Glover et Paice d'ailleurs. Leur mise en place impressionnante donne une puissance assez incroyable à l'ensemble que l'on aperçoit dès le début d'un « Highway Star » très véloce. Joe Satriani soutient qu'il n'a jamais joué avec un groupe dont la mise en place soit de ce niveau : on ne peut encore une fois lui donner tort ici en écoutant la prestation des trois grands professionnels. 

Passons aux vrais maillons faibles du Mark II : il s'agit de Ian Gillan et de Ritchie Blackmore, capables du meilleur comme du pire… et surtout du pire les années passant. Ce DVD rappellera qu'en 1984, Gillan avait encore de beaux restes, malgré des pertes nettes, notamment dans les aigus. À l'époque lorsqu'il chantait « Child In Time », il était crédible bien qu'évidemment moins bon que sur Made In Japan. Et il arrive à proposer des versions de « Perfect Strangers » ou de « Knockin' At Your Back Door » supérieures aux versions de l'album où je lui trouve une voix faible et chevrottante. Ici, il est plus rugueux et âpre mais plus puissant. En 1984, Gillan n'était donc pas l'ombre de lui-même et il aurait alors mieux fallu qu'il arrête le tabac et l'alcool pour de bon, ce qu'il n'a, hélas, pas fait.

Un homme en noir en méforme

C'est plutôt à la prestation de Blackmore qui mériterait un « zéro ». Pas un « zéro pointé » non plus car ses parties rythmiques sont très correctement jouées et à le voir échanger sur « Strange Kind Of Woman » avec Gillan d'une bonne humeur qui ne semble pas feinte, on le sent tout à fait concerné par le show. Et pourtant ses solos sont calamiteux : sales, brouillons et désagréables, ils constituent souvent un vrai massacre des originaux (« Highway Star » ou, pire, « Child In Time »). Si on excepte quelques passages réussis sur « Strange Kind Of Woman », l'ensemble est très mauvais. Blackmore est pourtant tout à fait sobre et semble motivé, voire apprécier le concert : il n'en reste pas moins exécrable en solo non seulement ce soir là, mais aussi sur l'ensemble de la tournée. Que s'est-il passé ? Mystère… 

Les solos ne font pas un concert en entier et donc on peut dire que ce Perfect Strangers Live est non seulement un témoignage à avoir de l'époque mais aussi que c'est un bon témoignage. Il n'empêche que le rôle essentiel de la guitare solo dans Purple empêche de lui mettre au chose qu'un 7/10. Ni plus, ni moins. Il faudra attendre l'arrivée de Joe Lynn Turner pour revoir Blackmore reprendre des couleurs. Les voies du Seigneur…  

Baptiste (7/10)

 

Ear Vision / 2013

Tracklist : 01. Highway Star 02. Nobody’s Home 03. Strange Kind Of Woman 04. A Gypsy’s Kiss 05. Perfect Strangers 06. Under The Gun 07. Knocking At Your Back Door 08. Lazy (including Ian Paice drum solo) 09. Child In Time 10. Difficult To Cure 11. Jon Lord Keyboard Solo 12. Space Truckin’ (with Ritchie Blackmore guitar solo) 13. Black Night 14. Speed King 15. Smoke On The Water