A l’écoute de ce neuvième album, on sent bien que The Haunted à finalement bien digéré les départs du chanteur Peter Dolving, du batteur Per M. Jensen et du guitariste Anders Björler.
On pouvait en douter un peu à l’époque de la sortie de l’album « Exit Wounds » où le groupe livrait des compositions un poil essoufflées. Avec Adrian Erlandsson à la batterie, le guitariste Ola Englund et le hurleur Marco Aro, le groupe semble avoir retrouvé la cohérence et l’énergie pour remettre The Haunted sur les rails.
Passée l’introduction instrumentale mélodique et un tantinet anodine, l’album démarre vraiment avec en guise d’Uppercut un  » Brute Force  » qui annonce la couleur. Un titre brutal, rapide, qui va à l’essentiel, mais qui ne néglige pas les solis mélodiques pour autant.  20 ans après  » Hate Song  » les suédois mettent un poing d’honneur à nous mettre une raclée. Le groupe alterne le chaud et le froid, « Spark » met plus l’accent sur l’ambiance et  les parties mélodiques et met de côté la brutalité primaire,. Un « Preachers Of Death » reprend le pilonnage, suivi d’un   » Strengh In Numbers  » qui ne faiblit pas en cours de route.  « Tighten the Noose » enchaîne avec une énergie décuplée. Sans doute un poil binaire, peu inventif, qui laissera de marbre les fans en manque de Peter Dolving, mais la recette demeure efficace. Et puis le groupe varie les plaisirs, et livre une seconde partie d’album accrocheuse et variée,  comme en témoigne à  la suite de « Tighten the Nose » le lourd et mélodique « This Is The End ». « The Fall » remet le couvert à  un rythme soutenu, avec solis mélodiques et riffs qui ratatinent les conduits auditifs.    » Means To An  End « , un poil rugueux et hardcore enfonce le clou.
En guise de conclusion les suédois proposent un titre un peu en roue libre, « Monuments »  achève ce neuvième opus  avec un rythme de pachyderme. Les deux titres de l’édition limitée sont dans la veine de l’album. « Illusions » sonne parfois comme une vieux titre de Pantera.  » Sinister  » détonne avec sa basse qui claque d’entrée, mais tarde à décoller, avant de livrer une dernière baffe pour la route. Au final The Haunted livre une album accrocheur plutôt destiné aux amateurs de brutalité, qui devrait convaincre bon nombre d’amateurs du groupe. Très recommandable.

Hamster (08.5/10)

www.facebook.com/hauntedofficial

the-haunted.com

Century Media Records / 2017
Tracklist (38:07) 1.Fill The Darkness With Black 2. Brute Force 3. Spark 4. Preachers Of Death 5. Strength In Numbers 6. Tighten The Noose 7. This Is The End 8. The Fall 9. Means To An End 10. Monuments
Edition limitée :  11. Illusions 12. Sinister