Archive for the ‘ Chroniques ’ Category

Sepultura – Quadra

Depuis Roorback, Sepultura vit une vraie renaissance artistique. Le quatuor évite la redite et ne cesse de monter en puissance. Après le complexe The mediator between head and hands must be the heart, les Brésiliens ont encore un peu plus enfoncé le clou avec le définitif Machine Messiah. Pour enchaîner trois ans plus tard sur Quadra.

D’entrée, Sepultura frappe très fort. « Isolation », « Means to an end » et « Last time » présentent un groupe à son meilleur. Ces trois titres bien thrash sont des classiques immédiats ; d’une efficacité à faire pâlir les frangins Cavalera. Les percussions de « Capital Enslavement » nous rappellent que Sepultura est le plus tribal des groupes de thrash tandis qu’« Ali » possède une touche moderne rappelant le meilleur de Fear Factory. « Raging void » montre avec son refrain imparable que Sepultura sait se faire accessible. La suite passionne tout autant.

Le groupe tente l’audace et fait mouche. « Guardians of earth » impressionne avec son mélange de guitares acoustiques, de chant lyrique et de thrash vigoureux. « Pentagram » est un instrumental brillant prouvant que Andréas Kisser est un guitariste qui se bonifie au fil des années. L’album se termine par trois titres passionnants (« Autem », « Agony Of Defeat », « Fear; Pain; Suffering » ). Le groupe s’affranchit enfin de son lourd passé.

Quadra nous présente un Sepultura en grande forme. Que ce soit scéniquement ou sur disque, on sent que le quatuor ne lâchera rien. Vous l’aurez compris, ce quinzième album est ambitieux et d’une solidité à toute épreuve. Il marque aussi au fer rouge l’intégration d’Eloy Casagrande, monstre à la batterie et excellent compositeur. Un album qui claquera le beignet à tous les pisse-vinaigre ne jurant que par Chaos A.D et Arise. Une chose est sûre, Quadra est un album vers qui l’on risque de revenir régulièrement.

Nico (9/10)

Site Officiel : https://www.sepultura.com.br/

Nuclear Blast / 2020

01. Isolation 02. Means To An End 03. Last Time 04. Capital Enslavement 05. Ali 06. Raging Void 07. Guardians Of Earth 08. The Pentagram 09. Autem 10. Quadra 11. Agony Of Defeat 12. Fear; Pain; Suffering

Hevius – Millénaire

Nos compatriotes d’HEVIUS affichent une saine philosophie. Malgré les embûches et les difficultés, ils poursuivent leur chemin et se font avant tout plaisir. Après quelques années pour se trouver une identité musicale et construire un line-up solide, les franciliens enregistrent un premier album, Derrière la lumière, en 2005. Les bases sont posées, le groupe distille un métal mélodique direct et inspiré à même de plaire à un large public. La suite mettre de temps à voir le jour entre les concerts, les changements de musiciens et les contraintes du quotidien. Prenant le temps de bien faire et de bien s’entourer, HEVIUS reprend progressivement sa route et fini par mettre en boite un second opus au courant de l’année 2019. Voici le résultat de tout ce travail, Millénaire, onze nouvelles compositions complétées de deux reprises.

La première écoute laisse une bonne impression. Le travail accompli et le sérieux de l’entreprise forcent le respect. Nos amis s’inscrivent dans la longue tradition du métal mélodique, des grands anciens comme IRON MAIDEN ou HELLOWEEN au plus récents FREEDOM CALL ou encore GLORYHAMMER. Certains titres parviennent à titiller notre attention et invitent à approfondir sa découverte de Millénaire. En quatre à cinq minutes pour chaque composition, HEVIUS déploie son univers. Les guitares mènent les débats mais les claviers ne sont pas en reste et ajoutent une touche mélodique bienvenue. La section rythmique n’est pas en reste, le duo basse / batterie posent de solides fondations sur lesquelles peuvent s’égailler leurs camarades.

Difficile de résister à un « Aux armes » percutant et facilement mémorisable. De l’autre côté du spectre, HEVIUS n’hésite pas à non plus à se confronter à des chansons plus longues et complexes à l’image « d’Armée d’acier » ou « De l’autre côté du miroir ». Pas de fausse note ou de faute de goût majeure à déplorer, la marchandise attendue a été livrée. Bien sûr tout n’est pas parfait sur Millénaire, la production reste très correcte mais ne possède pas la force et l’impact des groupes plus argentés. Terminons enfin en saluant l’état d’esprit et la bonne humeur qui suinte de ce disque. Il suffit de parcourir le livret et de s’amuser de la reprise des Inconnus pour s’en convaincre.

Alors que la tendance métal mélodique semble moribonde entre groupes confirmées qui font du surplace et petits nouveaux qui peinent à percer, saluons la démarché des membres d’HEVIUS qui vivent, avant tout, leur passion à fond. Ils n’ont pas à rougir de ce Millénaire propre et bien réalisé tant sur la forme que sur le fond. Les amateurs feraient bien de s’intéresser à leur cas, ils ne pourront être qu’agréablement surpris.

Oshyrya (07/10)

 

Site Officiel
Facebook Officiel

 

Autoproduction – Season of Mist / Ellie Promotion / 2020
Tracklist (50:28 mn) 01. Millénaire 02. Une Autre Vie 03. Aux Armes 04. De l’autre côté du miroir 05. Émissaire 06. Liberté 07. Armée D’acier 08. Je te donne l’enfer 09. Alpha & Omega 10. Pouvoir de l’étrange 11. Le prix du sang 12. Hevius et Versa (reprise) 13. Nous sommes des rois ( ré-enregistrée)

 

 

Précédé d’un énorme buzz lors de sa signature chez Metal Blade en 2017, le groupe de Gautier Serre est devenu le groupe « hype » à suivre. Méfiants au premier abord, nous avions complètement snobé Savage Sinusoid préférant rester sur des positions rétrogrades de vieux imbéciles que nous pouvons être.

Et il y a quelques semaines, voilà que débarque sur Youtube, le morceau « Very Noise ». Une minute et quarante sept secondes plus tard, le verdict tombe : nous sommes convaincus. Tant d’originalité et de folie pure ne peuvent nous laisser de marbre. Ne restait plus qu’à attendre le lien d’écoute fourni par le label pour enfin se délecter de ce quatrième album.

Spirituality And Distortion est un chaudron infernal dans lequel Gautier Serre, tel un sorcier, fait une tambouille unique en son genre. C’est original, barré et sans concession. Musique lyrique, growls, mélodies arabisantes, opéra, riffs d’enfer, basse qui groove, électro azimutée, musette et une bonne dose de folie sont au rendez-vous. Le télescopage de différents courants musicaux aurait pu être épuisant. Ce n’est pas le cas.

« Downgrade desert » est une sorte de « Kashmir » malade. « Very noise » est un gloubiboulga improbable mélangeant jungle, metal, rythmes funky et bidouillages électroniques. « Musette maximum » nous montre ce que pourrait être ce courant musical après l’apocalypse. Tandis que « Himalaya massive ritual » nous emmène dans des contrées inexplorées. Le bien nommé « Parpaing » fait se rencontrer le chanteur de Cannibal Corpse et une console Nintendo. Mais nous ne vous en révélerons pas plus pour préserver l’effet de surprise…

Spirituality And Distortion est une expérience unique en son genre. Ici, tout est mélange, tout est fusion. Rien n’est logique, pourtant tout est évident. Gautier Serre est un malade de musique, un esprit (probablement) perturbé qui a accouché du premier chef d’œuvre des années 20. Nous avons vu le futur du metal et il s’appelle Igorrr.

Nico (20/10)

Site Officiel : http://igorrr.com/

Metal Blade /2020

01. Downgrade Desert 02. Nervous Waltz 03. Very Noise 04. Hollow Tree 05. Camel Dancefloor 06. Parpaing 07. Musette Maximum 08. Himalaya Massive Ritual 09. Lost In Introspection 10. Overweight Poesy 11. Paranoïd Bulldozer Italiano 12. Barocco Satani 13. Polyphonic Rust 14. Kung-Fu Chèvre